Mort d'Antoinette Fouque, une "ambition historique de femme" | L'Humanité

Photo Mort d'Antoinette Fouque, une "ambition historique de femme" | L'Humanité

Avec son directeur de thèse, le critique Roland Barthes, Antoinette Fouque (Humanite.fr : Antoinette Fouque) décroche un Diplôme d'études approfondies. L'étudiante fréquente Monique Wittig, écrivaine féministe pendant cette période. Elle travaille avec deux maisons d'édition en plus de sa profession d’enseignante. Etiez-vous au courant ? Elle est à l'initiative du groupe baptisé Psychanalyse et Politique, l'un des courants du mouvement MLF. Antoinette Fouque a exercé la profession d'enseignante après avoir décroché son diplôme Lettres.

Antoinette Fouque, de Marseille à Paris

Marseille a vu naître Antoinette Fouque en 1936. Elle a de qui tenir dès lors que son père est un militant syndicaliste. Antoinette Fouque est confrontée aux difficultés que doit affronter une femme lorsqu’elle doit assumer ses fonctions de maman et d’épouse alors qu'elle exerce un métier quand elle donne naissance à son premier enfant au coeur des années soixante.

Antoinette Fouque et les autres militantes font le choix de déclarer le Mouvement de libération des femmes avec le statut d’une association, à la fin des années 70. C'est elle qui fonde le Mouvement de Libération des Femmes avec l'aide d'autres militantes. Antoinette Fouque a combattu toute sa vie pour que le droit des femmes avance. Le MLF a vu son sigle déposé à l'Institut national de la propriété intellectuelle dans le but d'empêcher tout détournement par les partis.

Alliance des Femmes pour la Démocratie : son engagement politique

Antoinette Fouque entre en campagne avec les radicaux de gauche au scrutin européen de 1994. Elle siège à Strasbourg durant 5 années. En ce début de XXIe siècle, les droits des femmes sont encore menacés et l’Alliance des Femmes pour la Démocratie se bat dans le but d'endiguer la montée de tous les extrémismes. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie lancée par Antoinette Fouque est encore dynamique de nos jours et se positionne à gauche dans le monde politique.

Antoinette Fouque, l'éditrice

Avec sa maison d'édition, Antoinette Fouque met au premier plan l'élan créateur des femmes. Elle crée sa propre société d'édition, Les Editions des femmes au début des années soixante-dix. Les Librairies des femmes ouvrent leurs portes au même moment. Grâce à des centaines de livres dédiés à la création féminine, la société d’édition d’Antoinette Fouque aide de multiples auteures à diffuser leurs idées.

Théoricienne et auteure

Antoinette Fouque n’est pas réellement sur la même ligne que Simone de Beauvoir et ce qu'elle avance dans "Le deuxième sexe". En 2013, elle a dirigé l'écriture du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", lequel met en lumière quarante siècles de création des femmes. Antoinette Fouque utilise le nom "féminologie", puisqu'elle déteste les "-isme" qui réfèrent à une doctrine.