Antoinette Fouque – « La violence contre les femmes règne partout : banale, structurelle et mondiale ». | Le Club de Mediapart

Photo Antoinette Fouque – « La violence contre les femmes règne partout : banale, structurelle et mondiale ».  | Le Club de Mediapart

Les Editions des femmes permettent à Antoinette Fouque (http://blogs.mediapart.fr) de valoriser la littérature féminine. Avec plus de 600 ouvrages voués à la pensée féminine, la maison d’édition de la militante du droit des femmes permet à de multiples écrivains de sortir de l'anonymat. Au tout début de la décennie 1970, elle lance Les Editions des femmes, et au même moment les Librairies des femmes sur Paris, Lyon et Marseille. Les boutiques de livres lancées par Antoinette Fouque sont ouvertes jusqu'à minuit, il s'agit d'endroits d’échanges.

Antoinette Fouque suit d'abord des études dans sa région d'origine avant de rejoindre Paris pour étudier les Lettres. La Marseillaise est toujours en faculté lorsqu'elle épouse René Fouque. La cité phocéenne a vu naître cette grande militante en 1936. Son enfance se passe tranquillement paisible dans la cité phocéenne. De son enfance passée dans un contexte ouvrier, Antoinette Fouque gardera toujours un ancrage politique marqué à gauche.

Une nouvelle structure appelée l'Alliance des femmes pour la démocratie nait à l’initiative d’Antoinette Fouque à l'aube des années 90 à son retour des USA. Avec l'aide de plusieurs militantes, elle met en branle le MLF. A la fin des années soixante-dix, Antoinette Fouque et d'autres activistes décident d'enregistrer le MLF comme une association.

Auteur et théoricienne

Antoinette Fouque expliquece qui est pour elle la féminologie au fil de trois ouvrages publiés entre la fin des années 80 et la décennie 2010. L'auteure n’est pas vraiment sur la même ligne que Simone de Beauvoir et ce qu'elle défend dans "Le deuxième sexe". Naturellement, Antoinette Fouque a prêté sa plume à divers livres collectifs tels que "Mémoire de femme 1974-2004" ou "Portraits choisis". Elle a dirigé l'écriture du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui rend hommage à celles qui ont été écartées injustement de l'Histoire depuis quarante siècles.

Antoinette Fouque, de l’enseignement à la psychanalyse

Antoinette Fouque est critique littéraire pour 2 sociétés d’édition en plus de l'enseignement. Elle est la créatrice du groupe de réflexion Psychanalyse et Politique, à l’origine du mouvement MLF. Avec son directeur de thèse Roland Barthes, la jeune femme prépare un Diplôme d'études approfondies. Elle côtoie l’écrivaine Monique Wittig au même moment. Antoinette Fouque suit les séminaires du psychiatre Jacques Lacan dans les années soixante.